DÉCOUVRIR LE DOMAINE > Parc et jardins

Dans le parc de 53 hectares, des jardins et une forêt

Ce vaste espace verdoyant invite à la promenade, à la découverte et aux loisirs pour petits et grands. Les végétaux et les animaux ont toujours eu une grande place dans le domaine de Valençay. De nos jours, le choix de la biodiversité et de la protection des espèces oriente une gestion respectueuse de l’environnement et axe les initiatives sur le développement durable et l’éco-responsabilité.

Renouvelés à chaque saison, les parterres de fleurs des jardins sont conçus pour donner au château un écrin chromatique digne de sa valeur architecturale. Riche de vingt-cinq espèces d’arbres, la forêt est soigneusement entretenue et joue une carte pédagogique avec des panneaux qui renseignent sur leurs différentes origines, biologies et utilisations. Son exploration peut s’envisager à pied ou à l’aide d’une voiturette électrique sur un parcours de 4km.

Les jardins

Le jardin français

Suivant la grande tradition française, Edouard André a dessiné au début du XXe siècle un nouveau jardin dont les allées rectilignes sont rythmées par d’élégants bassins.

Le jardin de la Duchesse

le jardin de la duchesse

Avec ses parterres fleuris en terrasse et ses sculptures, ce jardin surplombe la vallée du Nahon. Il offre une vue imprenable sur un des rares pavillons de chasse à avoir été conservé en France : « La Garenne », construit vers 1810 à la demande de Talleyrand.

Le jardin d’agrément

jardin-agrement

Promenade champêtre à l’ombre des grands chênes. Installez-vous dans un fauteuil pour admirer la façade de l’aile ouest du château sous un angle inédit et profitez confortablement de la nature.

 

 

La grande perspective

Créé en 2016, ce jardin a été imaginé par Noémie Malet, paysagiste DPLG. Inspiré d’une gravure de 1705, premier document iconographique représentant le parc, ce projet est un pont tendu entre l’histoire du lieu et la création contemporaine.

Le parc aux daims

Il existait déjà au temps de Talleyrand. Ces beaux cervidés, en robe rousse tachetée de blanc l’été et brune en hiver, ravissent toujours petits et grands.

A proximité, des espaces sont consacrés aux jeux des enfants et de vastes étendues d’herbe accueillent les amateurs de pique-nique et de repos.

La balade dans la forêt

A pied ou à l’aide d’une voiturette électrique, un magnifique parcours historique et sylvicole de 4 km attend les visiteurs. Au cours de cette balade, sept curiosités méritent un arrêt.

 

En pratique


Tarif
14 € (en plus du droit d’entrée)
Départ toutes les heures, à partir de 10h15

En octobre et novembre, le service de location des voiturettes électriques ne sera assuré que les vendredi, samedi et dimanche avec des départs à 11h-14h-15h et 16h.

Tarif pour une golfette 4 places,
parcours de 45 minutes


 

golfette

Les glacières
Elles sont situées sous une gigantesque taupinière. On parvenait à y conserver, tout au long de l’année, la glace recueillie dans la pièce d’eau durant l’hiver.

Le saut du loup
C’est un élément architectural rare, une sorte de fossé dont le but est de permettre une échappée sur la nature extérieure sans en voiler la vue.

La grotte aux chauves-souris
Elle abrite chaque année près d’un millier de chauves-souris de 11 espèces différentes. Ce site est inscrit au réseau européen Natura 2000.

La pièce d’eau
Creusée par la main de l’homme, elle fut conçue pour recueillir les eaux de ruissellement naturel du parc en hauteur.

La salle de bal
S’y retrouvaient des groupes de danseurs et les Princes Espagnols cherchant à tromper l’ennui de leur longue captivité.

Les grottes à tuffeau
Une grande partie des pierres nécessaires à la construction du château en ont été extraites.

La taverne des Espagnols
Les princes en exil s’y retrouvaient pour se rafraîchir.